Le prix l'impromptu du premier roman est un prix du public remis à un premier roman francophone paru au cours des douze derniers mois. Après une présélection des libraires de L'impromptu de quinze titres, ce sont les Compagnons de l'impromptu (association de soutien à la librairie) qui votent pour les cinq finalistes. Cette dernière liste est ouverte aux votes publics en ligne et en librairie. Les résultats sont annoncés le premier samedi de décembre lors de l'anniversaire de la librairie.

En 2019, le lauréat du Prix l'impromptu du premier roman était Félix Macherez pour Au pays des rêves noirs aux éditions Des équateurs. 

En 2020, sont en lice...

Dima ABDALLAH,

Mauvaises herbes, Sabine Wespieser

Un très beau récit sur traite inévitablement de déracinement où se puise pourtant le chant de la famille. Une relation compliquée entre un père et une fille qui n'arrivent pas à mettre des mots sur leurs souffrances mais une aussi une incapacité à vivre le monde sans cette moitié. A travers les cultures et les représentations, à huis clos, c'est un roman qui respire d'humanité. 

Hadrien BELS,

Cinq dans tes yeux, Éditions L’iconoclaste

Superbe Premier roman de l'auteur qui nous fait vivre Marseille à travers les yeux de Stress, un Marseillais trentenaire qui souhaite réaliser un film sur son quartier d'enfance dénaturé par la gentrification. D'une écriture fluide, piquante et colorée, l'auteur nous déclare son amour pour cette ville tout en dépeignant ses cicatrices, ses imperfections et ses nouveautés, une plongée au cœur de cette ville si singulière qui ne vous laissera pas indifférent ! 

Fatima DAAS,

La petite dernière, Éditions Noir sur Blanc

Se forger une identité quand tout semble vous indiquer la voie à suivre qui pourtant n'est pas celle que vous ressentez au fond de vous. Fatima Daas nous offre une lecture importante et très moderne de la découverte de son homosexualité dans une famille musulmane pratiquante. Sans renoncer à sa croyance, sans renoncer à sa famille, Fatima apprend à se connaître et nous partage ses découvertes dans une profonde sincérité où ne manque pas la tendresse !

Lou DARSAN,

L'arrachée belle, La contre allée

Un court roman qui ne manque pas de véracité et d'une grande poésie pour évoquer la dépression et la fuite de cette dernière qui s'offre un appel à la liberté. Une récit d'une femme abandonnée en quête d'elle-même ! Entre l'initiation et le récit libérateur, l'arrachée belle use de mots qui vous restent en mémoire.

Caroline DORKA-FENECH,
Rosa dolorosa, Éditions de La Martinière

Une écriture pleine de promesses entre lyrisme et intrigue parfaitement ficelée. L'auteur nous absorbe dans le combat et l'amour d'une mère pour son fils accusé du pire ! Nombreux sont les ressentis tout au long de cette histoire qui tourne à l'obsession !

David FORTEMS,
Louis veut partir, Éditions Robert Laffont

Un très grand roman qui aborde à nouveau la question du déterminisme social à travers la relation manquée d'un père et de son fils à la mort de celui-ci. Les personnages sont justes et nuancés dans un récit qui ne manque pas de nous captiver !

Mireille GAGNE,

Le lièvre d’Amérique, Éditions La peuplade

Avec une touche de poésie, ce premier roman prend des airs de fables où se mêlent l'histoire de cette femme qui s'est égarée dans le présent, à la quête d'un idéal absolu et la critique du société de la performance où l'on est jamais assez face aux autres. En alternance de récit, notre personnage nous dépeint à merveille le monde entre hier et demain sans manquer de charme ni de rythme !

Marius JAUFFRET,

Le fumoir, Éditions Anne Carrière

Ouvrage percutant qui nous plonge dans les abîmes de l’internement forcé : seul face à soi-même dans le renoncement, la contrainte, les peurs, l'attente, l'espoir. En dressant un portrait d'une institution qui fonctionne mal et en invitant des patients aux différents profils, Marius Jauffret utilise sa plume pour revenir sur cette expérience qui nous aspire jusqu’à sa fin !

Paul KAWCZAK,

Ténèbre, Éditions La peuplade

Une plume extraordinaire pour un récit à cette hauteur ! Le voyage d'un géographe dans la délimitation de l'état du Congo sous la colonisation belge. Entre ses personnages, les références historiques, les grandes aventures, l'auteur ne manque pas de nous mettre dans tous les états possibles pour réussir à faire de ce roman un bijou de littérature !

Hugo LINDENBERG,

Un jour ce sera vide, Christian Bourgois

Un premier roman saisissant sur l'histoire d'un enfant dont la rencontre inespérée d'un ami pour l'été va nous inviter à comprendre l'envers du décor : sa famille si particulière, ses envies, ses fantasmes. Un ami tant rêvé qu’il vous faut être à la hauteur en permanence ! Une obsession commune de toujours voir l'herbe plus verte ailleurs. Une plume maîtrisée, un premier roman d'une grande qualité !

Olivier MAK-BOUCHARD,

Le dit du mistral, Éditions Le tripode

Une très belle lecture qui nous porte à travers une histoire de découvertes, d'amitié, sur fond d'une nature qui ne manque pas de mystères et de magie ! Un roman qui nous plonge dans cette atmosphère à la fois tendue et quasi-onirique et pousse le lecteur à tourner les pages aussi vite que les deux protagonistes découvrent leur trésor.

Florent MARCHET,

Le monde du vivant, Éditions Stock

Le chanteur nous offre une immersion dans une famille qui a fait le choix du retour à la terre où le père s'investit pleinement dans la vie de la ferme. Tous les personnages de cette famille nous sont dépeints avec justesse et relief ! Les sujets ne manquent pas de questionner le monde : celui de la transmission de valeurs, de l'héritage, de l'adolescence et de la naissance des désirs, du quotidien, de l'écologie, etc. Un roman qui se lit avec intérêt et passion !

Laurent PETITMANGIN,

Ce qu'il faut de nuit, La manufacture de livres

Un beau roman réaliste qui nous conte l'amour paternel sans aller dans la démesure mais en gardant une profonde sincérité et une grande sensibilité. Un roman qui touche parce qu'il parle de l'équilibre familial, de la perte, de la difficulté de communiquer, de la transmission, etc. Un roman fort et marquant parce que riche d'humanité !

Lucien RAPHMAJ,

Capitale songe, Éditions de l’Ogre

Il était osé d'oser la folie ! Et pourtant ce premier roman aux abords de science-fiction ne manque pas d'audace ! Dans une société au-delà du capitalisme se forge un monde au-delà de l'humain. A mi-chemin entre les classiques du genre, Capitale songe reste une expérience de lecture unique !

Vinca VAN EECKE,

Des kilomètres à la ronde,  Seuil

Un très bon roman sur l'ambiance nostalgique qui peut nous inviter aux temps passés mais qui surtout ici nous plonge dans les souvenirs de la narratrice. L'adolescence dans ses déchirements et ses aspirations ainsi que dans l'importance du groupe. A la fois social et doté d'une certaine poésie, c'est un premier roman à apprécier !

© 2020 Librairie L'impromptu,

tous doits réservés

-

Mentions légales

-

Conditions générales de ventes

Unknown.png
Capture d’écran 2019-01-06 à 21.13.21.pn
Unknown.png
Unknown.jpg