Notre échec est grandiose.
 Nous pensions que la démocratie allait s'étendre sur le globe, mais elle est en crise partout.
 Nous chantions les bienfaits des échanges, mais la mixité sociale recule et de nouveaux murs s'érigent chaque jour.
 Nous avions la religion du progrès, mais le réchauffement climatique prépare la pire des régressions.
 L'insurrection populiste et le désastre écologique en cours montrent que le logiciel néolibéral nous mène dans l'abîme.
 Pour ne pas tout perdre, nous devons sortir de l'individualisme et du nombrilisme. Dans notre société vide de sens, il nous faut retisser des liens et réinventer du commun.
 Des chemins existent pour sortir de l'impasse. Saurons-nous les emprunter ?

Les enfants du vide, Raphaël Glucksmann

7,30 €Prix